Transat Jacques Vabre 2019 QUI SERA LE CO-SKIPPER DE ROMAIN ?

Romain Attanasio embarque à bord de son IMOCA PURE, l’un des anciens équipiers de Franck Cammas, vainqueur de la Volvo Ocean Race en 2012, Sébastien Marsset. Rendez-vous au départ de la course, le 27 octobre au Havre pour rallier Salvador de Bahia au Brésil.

Romain Attanasio et son co-skipper Sébastien Marsset à bord de l'IMOCA Pure

Romain Attanasio a choisi un coéquipier expérimenté et un spécialiste de la performance pour l’accompagner à l’assaut de l’Atlantique, vers le Brésil.

Né à Paris voici 34 printemps, Sébastien Marsset a pourtant passé l’essentiel de son existence en terre nantaise, entre Loire et Erdre. Il y a ses copains, sa famille et mille et une raisons pour y revenir se ressourcer, et prendre du recul sur un si prenant et si exclusif métier de navigateur. S’il est discret, Sébastien affiche pour autant de sacrées références. À son actif, une Mini Transat, deux Volvo Ocean Race ou encore un tour du monde en maxi-trimaran dans le cadre du Trophée Jules Verne, rien de moins.

Sébastien est un marin investi constamment à la recherche du meilleur résultat, aussi pour se perfectionner en solitaire et transmettre sa passion, il a intégré le Team Vendée Formation : Une école qui s’illustre dans le paysage nautique français en proposant aux marins et aux techniciens un dispositif d’accompagnement et de formation aux différents métiers de la voile sportive. Le 27 octobre marquera le départ de sa toute première Transat Jacques Vabre, l’une des rares courses qui ne figure pas encore à son palmarès.

Romain Attanasio « Sébastien Marsset a beaucoup navigué en monocoque notamment avec Franck Cammas. Il connaît bien son métier. Je cherchais quelqu’un d’expérimenté pour m’accompagner sur la Transat Jacques Vabre. Sébastien a le profil parfait. Nous avons commencé à naviguer ensemble lors des entrainements avec le pôle de course au large de Port-La-Forêt et allons poursuivre les navigations jusqu’en octobre pour être prêts pour la Transat Jacques Vabre. »

De son côté, Sébastien Marsset a, lui aussi, hâte de prendre le départ de la Jacques Vabre le 27 octobre. « Je suis ravi d’embarquer sur PURE avec Romain. Il est organisé et il sait où il veut aller. Romain m’a proposé un plan sportif ambitieux, en relation avec son bateau et son projet, ce qui me convient entièrement. Nous allons utiliser nos atouts, notre complémentarité et je vais essayer de l’aider au maximum pour trouver les commandes de son IMOCA en vue du prochain Vendée Globe. »

Romain Attanasio et Sébastien Marsset à bord de l'IMOCA PURE